Violences et agissements sexistes, une journée qui n’est pas de trop pour le management

Publié le 26/02/2021
Publié le 26/02/2021

Le rectorat de la Guadeloupe a organisé le mercredi 10 février 2021 une journée sur le sexisme dans le cadre d’un projet académique primé au niveau national. Cette manifestation interministérielle organisée sous un format hybride (présentiel et distanciel) a réuni plus de 320 personnes du secteur public. L’Aract Guadeloupe y a apporté sa contribution au titre des partenaires associés à la journée de sensibilisation.

Au même titre que le privé, la lutte contre le sexisme qui est érigé en risque professionnel relève de l’obligation générale de sécurité de l’employeur public. Le sexisme concerne autant les femmes que les hommes même si les femmes en sont davantage victimes.

Les intervenants de spécialités diverses (juristes, psychologues, assistants de service social, spécialistes des sciences sociales...), les cadres et représentants du personnel du rectorat, la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, ont examiné les différentes facettes du sexisme ordinaire aux actes répréhensibles qui peuvent impacter le travail au quotidien.

La journée du management a été appréhendée comme un premier jalon posé pour accompagner plus précisément les différents acteurs concernés. Les diverses interventions ont montré la complexité d’un sujet résultant des stéréotypes de genre véhiculés dans les différentes sphères de la société et par conséquent en milieu professionnel. Le réseau Anact-Aract propose des solutions d’accompagnement pour agir en matière de prévention

En lien avec ce sujet