Santé des dirigeants, un webinaire pour comprendre et agir…

Publié le 19/05/2021

L’Aract Guadeloupe et ses partenaires ont réalisé un webinaire mercredi 12 mai 2021 autour de la santé des dirigeants.

Ce webinaire qui a déjà touché plus de 2.000 personnes, était organisé avec la contribution d’intervenants nationaux et locaux. Il vient ponctuer trois années de travail d’enquête.

Le webinaire a été organisé autour de 3 tables rondes.

  •  La première a permis de poser le cadre à partir des enquêtes conduites en Guadeloupe et en Nouvelle-Aquitaine. Vidéo
  •  La seconde a tenté d’articuler, sans les opposer, les problématiques de santé au travail des dirigeants et celles des salariés. Vidéo
  •  La dernière a tracé des perspectives à la lumière de la rénovation en cours du cadre juridique. Vidéo

La proposition de loi sur la santé au travail a été présentée par Madame Parmentier-Lecocq, députée. Elle a été examinée en première lecture à l’assemblée nationale le 17 février dernier. Elle est actuellement discutée au Sénat et prévoit l’ouverture aux dirigeants non-salariés, d’un suivi en matière de santé au travail.

La question de la santé de nos dirigeants connaît un intérêt certain dans le contexte prolongé de crise sanitaire avec ses impacts socio-économiques.

Ainsi, on retiendra que santé des dirigeants et santé économique de l’entreprise sont liées. Le Professeur Torres a souligné la particularité et l’intérêt d’une approche appropriée et outillée pour nos TPE.

L’exigence de prise en compte de la santé au travail pour l’ensemble des actifs a été réaffirmée par l’intervention du Professeur Frimat. Traiter de la santé au travail pour tous, c’est sortir des approches de réparation intervenant après coup, suites aux dommages causés par le travail. Autrement dit, faire de la promotion de la santé au travail par la prévention primaire.

Les travaux conduits à l’initiative de l’Aract Guadeloupe ont montré quelques traits de cette problématique. 32 % des répondants guadeloupéens sont en pré-burnout, le risque d’épuisement professionnel pèse sur les dirigeants. Nos chefs d’entreprise souffrent également d’isolement et les difficultés du quotidien leur donnent le sentiment d’être coincés, limités dans leur action.

L’exemple de la région Nouvelle-Aquitaine, vient montrer que 15 % de la population active souffrent de maladies chroniques, dont les chefs d’entreprises. Les aléas de la santé du dirigeant peuvent conduire à la disparition d’entreprises.

Pour agir au mieux et préserver la performance de l’entreprise, les chambres consulaires (CCIIG et Chambre de Métiers) ont convenu de la nécessité d’accompagner les chefs d’entreprise.

Parmi les pistes évoquées figurent la mise en place d’une cellule d’écoute sous la houlette de la préfecture, de la CGSS et du Conseil Départemental. A moyen terme, la réflexion porte sur des enjeux organisationnels (appui au management, organisation du travail et appui institutionnel aux dirigeants). Autant de pistes qui vont irriguer les travaux futurs de l’Aract Guadeloupe.

 

En lien avec ce sujet