Les partenaires sociaux guadeloupéens disent oui au nouveau cap fixé : Une signature historique !

Publié le 10/03/2017
Publié le 10/03/2017

Réunis le 07 mars dernier autour des conclusions des travaux conduits sur le dialogue social en Guadeloupe, dix organisations patronales et syndicats de salariés (CFTC, CGPME, CGTG, FDSEA, FO, UIR-CFDT, UDE-MEDEF, UCEG, UNSA, UPA) ont signé le texte conclusif des travaux sur le dialogue social en Guadeloupe.

C’est en soi un événement puisque les partenaires sociaux ne s’étaient pas rencontrés collectivement depuis les évènements de 2009.

Le texte final reprend les orientations proposées en janvier dernier par le groupe de travail. Toutes les organisations présentes ont relevé la dimension symbolique de la rencontre du 07 mars.

Lors des différentes interventions, les partenaires sociaux se sont accordés sur la nécessité de dépasser les blocages constatés. Ils recherchent ensemble une voie pour conjuguer meilleure qualité de vie au travail et réussite du territoire guadeloupéen. L’envie de voir changer les choses est manifeste mais peut être encore brouillée par des vécus encore problématiques.

Ainsi, si la volonté d’impulser une nouvelle dynamique est réelle, le plus dur reste maintenant à faire.

Les organisations patronales et syndicats de salariés doivent maintenant travailler autour de l’élargissement de la couverture conventionnelle des salariés guadeloupéens, former leurs mandants à la négociation sociale, donner du contenu aux espaces existants ou à créer. Ils ont donc de quoi faire pour mettre la Guadeloupe sur des rails articulant l’économique et le social.

 

En lien avec ce sujet